Get Adobe Flash player

Bien lacer ses chaussures de sport

En amont, il faut bien choisir ses chaussures...

Pied étroit, pied large...
A chaque morphologie correspond un type de chaussures. C’est la première étape à respecter pour que votre pied se sente bien quand vous faites du sport.

Voici 3 conseils pour choisir vos running :

  • Déterminez votre type de foulée
    Prenez une de vos paires de chaussures usagées, posez-la sur une surface plane et observez l’usure de la semelle.
    Si elle est usée sur l’intérieur, vous êtes ce que les spécialistes appellent un « pronateur ».
    Si c’est sur l’extérieur, vous êtes « supinateur ».
    Enfin, si l’usure est répartie sur l’ensemble de la semelle, votre foulée est dite « universelle ».
  • Prenez la bonne pointure
    Lorsque vous courez, votre pied glisse sur la semelle intérieure pour avancer de plusieurs millimètres, voire d’un centimètre.
    Vous devez donc vous assurer quand vous essayez une chaussure que vos orteils ne butent pas sur l’avant.
    Sinon, gare aux ampoules et aux ongles noirs !
    En général, il faut laisser un centimètre entre les orteils et le bout de la chaussure.
  • Choisissez vos chaussures en fin de journée
    Pendant l’effort, votre pied gonfle. Au-delà de 30 à 45 minutes de course, votre pied à tendance à s’écraser dans votre chaussure.
    Il est donc conseillé d’aller acheter ses runnings le soir, quand le pied est gonflé.

Avoir de bonnes chaussures, c’est bien.
Les lacer correctement, c’est mieux.

Pour éviter les blessures ou les mauvais mouvements, le laçage est important et doit respecter la morphologie de votre pied.

Pour les pieds larges

Il existe 2 solutions quand on a le pied large pour lacer ses chaussures :

  • Si vos running ont deux séries d’œillets côte à côte, passez vos lacets dans les trous les plus rapprochés, les plus proches de la languette.
    Votre pied gagnera de l’espace.
  • Si vos chaussures ne comportent pas de « doubles œillets », adoptez le laçage ci-contre. Au début, croisez les lacets, puis entre les 2e et 3e trous, gardez le lacet du même côté.
    Il y aura ainsi moins de croisements, donc plus d’espace pour votre pied.

Laçage pour les pieds étroits

A l’inverse, pour les personnes qui ont les pieds assez étroits, il faudra lacer vos chaussures dans les œillets les plus espacés (dans le cas de running bénéficiant de 2 séries de trous).

Autre solution si vos chaussures n’ont qu’un seul alignement d’œillets : former un « lace lock », un verrou pour votre lacet.
Commencez par croiser une première fois vos lacets. Puis, du 2e au 3e trou, gardez le lacet du même côté.
Vous allez ensuite recroiser vos lacets en les faisant passer dans le « verrou ».
Votre pied sera fermement maintenu et ne bougera pas dans la chaussure.

Pour éviter que le talon ne glisse

Si vos avez le talon assez fin et que vous craignez qu’il ne bouge dans la chaussures, adoptez le laçage ci-contre.

Croisez vos lacets jusqu’en haut. Puis, entre l’avant-dernier et le dernier œillet, formez un « verrou », comme dans la cas précédent.

Cette technique vous permettra de maintenir fermement votre talon et d’assurer un meilleur contact avec la semelle.

Pour protéger les orteils fragiles

Lorsque l’on fait du sport, ce sont parfois les orteils qui souffrent du contact avec la chaussure.

Avec ce type de laçage (un lacet qui va directement du 1er œillet au dernier trou opposé, et l’autre qui serpente dans la chaussure), vos orteils serront moins compressés.
Tirez fortement sur le lacet transversal de la chaussure pour leur ménager de la place.

Ce laçage épargne aussi les ongles des orteils. Cela vous évitera un hématome sous-unguéal.

Pour les pieds douloureux

Un hématome sur le cou-de-pied ?
Une ampoule ?
Une plaie ?

Si vos pieds vous font souffrir, ce laçage vous garantira une moindre pression et réduira ainsi les frottements à l’origine des cors ou ampoules.
Comment faire ?
Suivez les étapes de 1 à 6, puis de A à F.
Les points de compression sont peu nombreux car les lacets ne se croisent jamais sur la languette de la chaussure.

Quelques conseils supplémentaires

  • Changer le laçage de vos chaussures va avoir des conséquences sur votre foulée, vos appuis, l’usure de vos semelles...
    Veillez donc à tester votre nouvelle façon de nouer les lacets sur une courte distance. Si vous ressentez des douleurs au pied, arrêtez votre footing.
  • Lacer correctement ses chaussures, c’est bien. Mais il faut aussi bien faire le nœud final.
    Pour cela, à chacun sa technique !
    Le bon vieux double nœud, que nos parents nous ont appris à faire quand on était petit, est une valeur sûre.
  • Veillez à ce que vos lacets soient de bonne qualité, qu’ils ne « glissent » pas.
    Parfois, même un double nœud se défait parce que les lacets sont mauvais. N’hésitez pas à demander conseil aux vendeurs spécialisés dans le sport.

Et aussi... Il faut prendre soin de ses pieds !

Ampoules, transpiration, frottements, cors, verrues plantaires, durcissement de la peau...
Vos pieds peuvent être mis à rude épreuve quand vous faites du sport.

Nos partenaires

8-a-huit.jpgAlma.pngBrandoElec.jpgFX Construction.pngGenerali.pngIFC.pngIndusteam.pngKaeffer wanner.pngLOGO_OpticiensMutualistes.jpgLogo-fnpc.pngMatch.pngPMU.pngPiranha.jpgPlantesTrop.pngPolygone.pngaction interim.pngaxia.jpgberardi.pngcarrefour.pngcreditExpert.pngcreditmutuel.jpgduritherm.pngelco-sa.pnggenesa.pnglatgroup.pngles lunettes.pngmairie.jpgsauter.pngtecnoElec.jpg

Copyright © 2014. Courir A Pied à Hussigny-Godbrange. Tous droits réservés.

Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.